Du vent dans les branches de Sassafras

Un spectacle des Comédiens de la Tour
1983

Un grand western en deux actes !

Distribution

Avec (par ordre d’entrée en scène) :

  • John-Emery Rockefeller : Pierre Corveaule
  • Tom Rockefeller : Alain Vilette
  • Caroline Rockefeller : Françoise Vergely
  • William Butler : Alain Guillon
  • Pamela Rockefeller : Corinne Ramuzat
  • Œil de Perdrix : Jacky Certain
  • Œil de Lynx : Jacky Certain
  • Miriam : Nadia Valdenaire
  • Carlos : Pierre Blanchet

Mise en scène : Pierre Blanchet                                    

Régie Lumière : Jean-Paul Naudin

Régie Son : Alain Rangdet

Régie Scène : Pierre Besnier, Jean-Pierre Ecobichon

Décors : Pierre Besnier, Claude Ecobichon, Philippe Prévost

Maquillages : Elisabeth Fournier

L'histoire

La scène se déroule au début du XIXe siècle, dans une demeure familiale, située au sein d’un ranch de l’État du Kentucky, au Sud-Est des États-Unis.
Chez les Rockefeller, famille de colons britanniques sans-le-sou, la table est dressée.
John Emery, patriarche de 70 ans à l’aspect échevelé et à la voix éraillée, se révèle comme un dur à cuire. C’est un vieux cow-boy au tempérament sanguin et à la verve directe et fleurie. Son épouse Caroline, une femme d’une cinquantaine d’années à la personnalité habituellement calme et apaisante, fait preuve d’un solide discernement. Le couple Rockefeller a produit deux enfants : une fille, Pamela, une magnifique jeune femme au caractère aguicheur ; et un fils, Tom, invétéré mâcheur de chewing-gum, le prototype même du jeune chenapan.
Le personnage principal, le patriarche américain John Rockefeller, est complètement dépassé par les évènements : il doit simultanément faire face aux perpétuelles attaques d’Indiens hauts en couleur, aux multiples imbroglios romantiques qui se jouent au sein de son foyer, à la brusque crise de démence de sa femme et enfin aux égarements alcoolisés du médecin local, le Docteur Butler, un homme particulièrement porté sur la boisson.

La pièce

Du vent dans les branches de sassafras est une pièce créée le 17 février 1965.
Cette comédie en 2 actes, parodie d’un western américain des années 1950, a été écrite par le dramaturge, romancier et académicien René de Obaldia. La première à lieu le 17 février 1965 dans une mise en scène de René Dupuy avec Michel Simon dans le rôle principal de John Emery Rockefeller, de Françoise Seigner, incarnant le personnage de Caroline, l’épouse de John, de Caroline Cellier, qui joue le personnage de leur fille, Pamela et enfin de Bernard Murat, dans le rôle du fils, Tom
En 1981, à la reprise de la pièce, ce sera Jean Marais qui l’interprètera, tandis qu’à celle de 2016 ce sera au tour de François Berléand.

La galerie photos
Les vidéos