L’Antichambre

Un spectacle des Comédiens de la Tour
2009

Salons et lumières pour une savoureuse comédie historique

Distribution

Avec :

  • Marie du Deffand : Maryvonne Olivier
  • Le Président Hénault : Christian Haton
  • Julie de Lespinasse : Marie Le Cabec
  • La servante : Marine Babion, Justine, Ropard, Alexandra Bergonzoni ou Gisèle Rollier

Mise en scène : Philippe Prévost et Gisèle Rollier

Création lumière : Guillaume Granval

Régie son et lumières : Gérard Foucher, Olivier Baudry, Philippe Prévost

Costumes : Katia Dracouli

Décors : Maryvonne Olivier avec la participation des Cousettes de Mirbeau

Photos : Sylvie Langlois

L'histoire

Nous sommes au siècle des lumières avec ses philosophes et ses salons tenus par des femmes influentes. L’une d’entre elles, Madame du Deffand, reçoit régulièrement chez elle les encyclopédistes, ne partageant pas pour autant leurs idées progressistes à propos du concept de liberté de l’homme qu’elle juge ridicule et vaniteux. Son vieil ami, le président Hénault se garde bien d’ailleurs de la contrarier.
En engageant comme lectrice sa nièce bâtarde, Julie de Lespinasse, elle trouve une occasion de gagner un peu plus l’admiration de tous pour sa grandeur d’âme. Mais Julie est jolie, jeune et intelligente. .. Ce qui n’est pas pour déplaire aux philosophes et encore moins au président Hénault.

La pièce

Créée le 3 novembre 1991 au Théâtre de l’Atelier, L’Antichambre est inspirée de l’histoire de personnes ayant réellement existé : Marie de Vichy-Champrond, devenue Marquise du Deffant, son amant Charles-Jean-François Hénault, surnommé « Le Président Hénault » du fait de sa fonction au Parlement de Paris et Julie de Lespinasse, jeune fille brillante et cultivée dont Marie s’est attaché les services en qualité de lectrice.
Dans L’Antichambre Jean-Claude Brisville exprime toute sa mélancolie pour un français en voie de disparition.
.

La galerie photos
Les vidéos