Le Mariage de Figaro

Un spectacle des Comédiens de la Tour
2014

Quand la noblesse du cœur prend sa revanche sur la noblesse du sang.

Distribution

Avec (par ordre d’entrée en scène) :

  • Figaro : Guillaume Granval
  • Suzanne : Marie Le Cabec
  • Bartholo : Gérard Foucher
  • Marceline : Katia Dracouli puis Nicole Pertat
  • Chérubin : Rémy Dodds
  • Le Comte : Olivier Bulteau
  • Bazile : Jean-Baptiste Compiègne
  • La Comtesse : Sophie Raoul-Jourde
  • Fanchette : Marjolaine Pinel
  • Antonio : Olivier Baudry ou Philippe Prévost
  • Pédrille : André Volokhoff
  • Brid’Oison : Benoît Meigné
  • Double-Main : Christian Haton puis Florian Groshenry

Mise en scène : Maryvonne Olivier assistée de Véronique Benoit

Régie son et lumière : Christophe Ecobichon et Julien Peyrache

Costumes : Katia Dracouli et Marie-Jo Lignel

Décors : Olivier Baudry, Alexandra Bergonzoni, Pauline Boyer, Christophe Ecobichon, Daniel Ferreira, Hubert Pinel et Marjolaine Pinel

Musique : Luigi Boccherini et Lully

Affiche : Marjolaine Pinel

Photos : Gérard Foucher

Programme : Martine Foucher

L'histoire

Nous sommes en Espagne, près de Séville, dans le château du Comte et de la Comtesse Almaviva.
Rosine, la Comtesse Almaviva est délaissée par son mari. Il l’aime, est férocement jaloux, mais il est volage.
Il convoite Suzanne, la camériste de sa femme, qui doit ce jour-même, épouser Figaro, son propre valet. Le comte Almaviva va même plus loin : il veut rétablir un droit ancien : Le « droit de Cuissage », qui donnait au seigneur le droit d’être le premier, avant même le mari, dans le lit de la mariée.
Or, le comte a aboli ce droit ancien, car il est un homme moderne, mais il aimerait bien le rétablir pour son compte. Il va tout faire pour y parvenir.
C’est compter sans son valet Figaro, le futur marié… Figaro et le comte ont une longue histoire ensemble. C’est Figaro qui l’a aidé, quelques années auparavant, à enlever Rosine dont il était follement amoureux. Figaro est intelligent, rusé, insolent et amoureux de sa Suzanne.
Et il y a les deux femmes : La comtesse et sa camériste Suzanne, qui vont se liguer pour faire échouer les desseins du comte.
Il y a le page Chérubin, amoureux de toutes les femmes…
Il y a Marceline qui aimerait bien épouser Figaro.
Tout cela se passe en une journée. C’est « LE MARIAGE DE FIGARO ou LA FOLLE JOURNEE »

La pièce

La première du Mariage de Figaro a lieu le 27 avril 1784 alors que la pièce a été écrite en 1778.
Une œuvre en avance sur son temps, un brûlot, jugée dangereuse (à juste titre !) par Louis XVI. Un triomphe à Paris où les répliques de Figaro courent sur toutes les lèvres.
Chef-d’œuvre du théâtre français et universel, la pièce annonce la révolution de 1789 et fait voler en éclats la relation maître-valet. Insolente, elle défend le droit des femmes et fustige les privilèges et fait triompher l’amour et la liberté de penser. Elle développe enfin une dramaturgie sans faille, une intrigue vertigineuse faite pour perdre le spectateur.

Le quotidien français « Le Figaro », fondé en 1826, sous le règne de Charles X, doit son nom au personnage de Beaumarchais, dont il met en exergue la réplique : « Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur. »

La galerie photos
Les vidéos