Piège pour un homme seul

Un spectacle des Comédiens de la Tour
1977

Comédie policière de Robert Thomas

Distribution

Avec (par ordre d’entrée en scène) :

  • Corban : Pierre Blanchet

  • Le commissaire : Pascale Lévêque

  • Maximin : Jean-Pierre Ecobichon

  • La femme : Marie-Josèphe Placais

  • La Merluche : Jacky Certain

  • Melle Berton : Otilia Dinis

  • Et la participation de : Lionel Chopard et Fabienne Barbieri

Mise en scène : Philippe Prévost

Régie : Claude Ecobichon

Décors : Philippe Prévost avec la collaboration artistique de Jean-Pierre Aerts

Maquillages : Rose-Marie Castano

Musique original et Images : Bernard Zeutzius

Collaboration de : Martine Certain, Marie-José Ecobichon, Arlette et Etienne Blanchet, Philippe Paillet, etc…

L'histoire

« Extrait du rapport de Police n° 2833/

Le dénommé Daniel CORBAN, né à Metz le 28 septembre 1948, et résidant provisoirement au chalet « Les Bruyères », route de Chamonix à Saint-Jean,

  • Déclare que, à la suite d’une dispute, son épouse Elisabeth Corban, née Marcellin, a quitté le domicile conjugal depuis le 10 septembre 1976,
  • Sollicite des Autorités la diffusion d’un avis de recherche concernant son épouse,

…/…

                                                                                                                             Fait à Chamonix,

                                                                                                                             Le 18 septembre 1976

 

                                                                                                                             Le Commissaire             »

La pièce

Huitième pièce de Robert Thomas (1927-1989), cette comédie policière a été un triomphe dès le soir de la Générale aux Bouffes Parisiens, le 28 janvier 1960.

Récompensée par le Prix du Quai des Orfèvres, cette pièce est adaptée deux fois au cinéma (Honeymoon with a Stranger en 1969 et One of my wives is missing en 1976), ses droits seront achetés par l’immense Alfred Hitchcock (il meurt avant de pouvoir l’adapter).

Piège pour un homme seul est un terrible et implacable piège pour les nerfs du public. Le texte, bien entendu, le mène par le bout du nez. La logique n’a pas d’autres choix que de détaler devant les arguments solides, les preuves irréfutables. Tous les codes du thriller marchent donc comme un seul homme, et ils sont nombreux autour de lui à vouloir l’anéantir, ce pauvre homme seul ! Le spectateur impuissant est corps et âme avec Daniel Corban, qui se débat au bord du précipice de la folie. Il souffre avec lui, il s’exclame, s’indigne et se révolte. Il crie en son for très intérieur à l’imposture, à la trahison, au scandale. Mais ses cris restent tapis dans la gorge serrée, censurés par la bienséance.

La galerie photos
Les vidéos